Les origines

Les différents systèmes d'origines suivants sont aussi appelés sytèmes de coodonnées.

Origines Machine

L'origine machine, ou OM, est ce qu'il est courrant d'appeler le "zéro machine" bien que cette appélation soit complètement fausse.

Il s'agit d'un point repère, sur chaque axe de la machine, à partir duquel seront décalés les différents autres points d'origines utilisés, tels que le point de changement d'outil, de changement palette, ou encore l'origine programme.

L'origine machine est un point fixe qu'il n'est pas possible de modifier par l'opérateur.

L'origine machine est aussi appelée Point de référence. Les codes G27, G28 et G29 y sont associés.

Origines Programme

L'origine programme (ou OP) est le point de départ du programme à partir duquel tous les déplacements sont programmés.

Cette origine est définie par la distance qui la sépare de l'origine machine sur chaque axe. Elle peut être introduite par le code G10 L2 P0.

Cette origine trouve son importance lors d'utilisation d'un même programme sur des machines de dimensions différentes.

Bien que modifiable à tout moment, il y a une seule origine programme.

Origines Pièce

L'origine pièce (ou Op) est le décalage sur chaque axe, de la pièce (ou de la partie à usiner) par rapport à l'origine programme.

Il peut y avoir plusieurs origines pièce. Elles sont, dans les versions standards de CN, au nombre de six, associées aux codes G54 à G59 et introduites par les codes G10 L2 P1 à P6. Dans certaines versions de CN, il est possible d'avoir 48 origines supplémentaires et jusquà 256 dans les versions les plus étendues.

Origines Locales

Il est également possible de définir des origines dites locales. Ces origines sont commandées localement et associées au code G52.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×